Comité de promotion des droits humains des femmes (CPDF)


Le Comité de Promotion des Droits Humains des Femmes (CPDF) est une association dont le but est de faire la promotion des droits humains avec un accent particulier sur les droits des femmes par l’information, le plaidoyer, la mobilisation sociale, l’éducation et la sensibilisation des individus et des groupes, en collaboration avec les autres organisations spécialisées dans le domaine. Pour y parvenir le CPDF mène des actions : - D’information sur les droits de la personne avec un accent particulier sur les droits des femmes. - De formations en droit humains des femmes - De plaidoyer en faveur des droits humains des femmes - De mobilisation sociale pour les droits humains des femmes - D’éducation et sensibilisation des individus et des groupes sur l’importance du respect des droits humains des femmes - De formation des intervenants en approche basée sur les droits humains. - De promotion de la culture de la paix et de la non-violence.


MARIE PASCALINE MENONO

Marie Pascaline Menono est une travailleuse sociale spécialisée en promotion des Droits de la personne humaine, en justice de Genre et en promotion de la culture de la paix et des principes de la tolérance.

Elle a une longue expérience de travail en coopération internationale, aux Nations Unies, à l'Agence Canadienne de Développement International, à l'UNESCO, et à Oxfam. Elle a occupé des postes de responsabilités comme Gender Advisor dans les missions de paix, chargée de programme de lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles, chargée de programme pour l'égale participation politiques des femmes et des hommes, changée de projet pour la promotion des principes de la tolérance et de la culture de la paix.

Elle apporte au projet Action Jeunesse pour le Dialogue Interculturel et la Dignité pour toutes et tous en Afrique, son expertise en élaboration et en gestion de projets et sa connaissance des problématiques relatives à la culture de la paix, la prévention de la radicalisation menant à la violence et la promotion des principes de la tolérance.



KAYAP WEUTEMDIE EMMANUEL SYLVAIN

Emmanuel Sylvain Kayap Weutemdié est un jeune Travailleur Social spécialisé dans les interventions humanitaires, notamment en protection des femmes et des filles contre l'exploitation sexuelles et la violenence basée sur le genre, en protection des personnes réfugiées, en assistance multiforme aux personnes à besoins spécifiques en milieu urbain au Tchad et au Cameroun.

Au fil de ses rencontres avec des personnes vulnérables issues de milieux socioculturels variés, il a développé une forte capacité de gestion de la diversité et du vivre ensemble qui sera mise à profit dans le cadre du projet Action jeunesse pour le Dialogue Interculturel en Afrique. Il Agira au Cameroun, avec des jeunes issus de milieux défavorisés dans un contexte de crise sociopolitique exacerbé par des tensions ethniques.


WEUTEMDIE FANLEU JOELLE ISABELLE

Joëlle Isabelle est une documentaliste bibliothécaire, experte en communication. Elle a une expérience de travail dans divers organisations du système des Nations Unies au Cameroun et au Burundi où elle a travaillé dans les Centres d'informations.

En plus Joëlle a une expérience de travail dans le soutien à la documentation et à l'archivage des organismes publics et privés.

Elle apporte au projet Action Jeunesse pour le dialogue interculturel et la dignité pour toutes et tous en Afrique son expérience dans la communication événementielle et sa connaissance des mass média.


TOUSSAINT MESSOMO

Youssaint est un artiste musicien engagé dans les actions humanitaires. Em plus de la misuque, Toussaint intervient aupres des personnes défavorisées en particulier les personnes oubliées dans les prisons. Il est membre du célèbre groupe camerounais Macase.

Il organise chaque années des cérémonie de distribution de de dons aux prisonniers démunis. Son action améliore considérablement les conditions de vie de ces personnes.

Toussain apporte au projet Action Jeunesse pour le dialogue interculturel et la dignité pour toutes et tous en Afrique sa connaissance du milieu artisitiques et sa capcité de faire de l'art, notamment de la musique un outils de promotion pour le changement et la justice sociale.